lundi 28 novembre 2011

Interventions militaires étrangères en Afrique: recolonisation ou chance pour un nouveau départ?






  • Libye
  •  
  • Côte d'Ivoire
  •  
  • Somalie
  •  
  • Togo
  •  
  • Cameroun
  •  
  • Tchad
  •  
  • Benin
  •  
  • Burkina Faso...



  • Conférence tenue à Düsseldorf (Allemagne) le 26 novembre 2011.







    6 commentaires:

    Chekoff a dit…

    Le présent message est envoyé quelques milliers de destinataires amis de la Côte d'Ivoire.

    Concernant le transfert appréhendé de Laurent Gbagbo, je vous invite à écrire ou à téléphoner à Mme Florence Olara, qui est la porte-parole de M. Luis Moreno Ocampo, à la Cour pénale internationale (CPI). M. Gbagbo est détenu illégalement à Korhogo, dans le Nord de la Côte d'Ivoire, depuis plus de sept mois, et la rumeur veut qu'il soit transféré à La Haye pour répondre devant la CPI de crimes imaginaires. Le comportement de M. Ocampo est tout simplement immoral, surtout quand il s'entretient en catimini avec le criminel Ouattara, qui est responsable des crimes ayant ensanglanté la Côte d'Ivoire depuis 2002. Exigeons ce qui suit de M. Ocampo:

    1) Que M. Ocampo cesse immédiatement toute enquête sur Laurent Gbagbo, qui n'est manifestement coupable d'aucun crime contre l'humanité, qui a été investi président par le Conseil constitutionnel de la Côte d'Ivoire et qui a simplement réclamé qu'on recompte les votes, après le second tour de l'élection présidentielle, tandis que M. Ouattara appelait à la guerre.

    2) Que M. Ocampo utilise les innombrables preuves contre M. Ouattara et ses rebelles pour les faire arrêter et les traduire immédiatement devant la CPI.

    3) Que M. Ocampo exhorte les autorités ivoiriennes à libérer immédiatement Laurent Gbagbo et à restaurer l'ordre constitutionnel et l'ordre public, ce qui signifie que Laurent Gbagbo doit reprendre son poste de président et que l'ONU et la France doivent quitter le territoire ivoirien, où elles ont semé la mort et la destruction depuis qu'elles y sont, au lieu de «protéger les civils» comme elles ont prétendu le faire.

    4) Qu'à défaut de pouvoir répondre aux demandes 1 à 3 ci-dessus, sous peine de déplaire à ses patrons Obama et Sarkozy, M. Ocampo démissionne immédiatement de son poste de procureur, sous peine de continuer de s'enliser dans l'immoralité la plus totale.

    Vous pouvez ajouter aussi que le peuple n'oubliera pas les noms des complices des criminels qui persécutent plusieurs peuples sur terre et qui sont la cause des grands dangers menaçant l'humanité tout entière actuellement. Tôt ou tard, criminels et complices devront répondre de leurs actes. Ils ne pourront pas toujours se sauver. On ne pourra jamais transformer des mensonges en vérité, même en les répétant sans cesse.

    Voici les coordonnées de Mme Olara. Si vous choisissez de lui téléphoner et qu'elle ne répond pas, vous pouvez laisser un message dans sa boite vocale.

    Florence Olara
    Bureau du procureur
    Cour pénale internationale
    florence.olara@icc-cpi.int 
    +31 70 515 8723

    Chekoff a dit…

    Ocampo ce soit disant juriste , accepte que le CNT juge Seif al islam Kadhafi or vu le sort reservé à son père, le guide lybien, le pire est à craindre.

    Suite au blessure reçues à la main, la gangraine à commencer à le tuer à petit feu, faute de soins.

    Les défendeurs de la justice internationale, des droits de l'homme, les salauds comme Ocampo restent muets face à la mort programmée du fils du guide lybien.

    Gbagbo par les agissements docampo et à allassane ouattara doit être transféré à la Haye pour démobiliser ses partisans tandis que soro, ado, wattao et consorts jouissent de leurs droits , pillent et continuent de tuer.

    Tout simplement immonde*

    Salif a dit…

    Frere Rodrigue,

    comme le dernier intervenant, j'aimerais des solutions concretes.
    Je ne m'attends pas un miracle immediat, mais j'aimerais contribuer a jeter les jalons.
    Vous avez donne des references a propos d'ecris sur l'esclavage. J'en prends notes et je les lirai. Mais j'aimerais avoir d'autres solutions concretes....

    Merci d'avance...

    (J.U.D.A) a dit…

    Salif,

    Vous dites que vous voulez contribuer à jeter des jalons. Allez-y donnez-nous vos "solutions concrètes", puisque dans ce long débat, vous trouvez qu'il n'y a pas de "solutions concrètes" proposées à part les livres que vous notez, dites-nous vos "solutions concrètes" donc, cher frère.

    Selon vous, que serait donc une solution concrète? Merci d'éclairer notre obscure lanterne et merci aussi pour votre contribution.

    Salif a dit…

    Frere Rodrigue,

    Je pense qu'une fois de plus mes pensees n'ont pas ete clairement exprimees.
    J'aimerais d'abord recapituler les solutions que vous avez proposees:
    - il faut detruire le cadre colonial.
    - il faut que l'Afrique redevienne africaine.
    - Il faut un soulevement collectif (cas de la Chine comme illustration) autrement les Africains peuvent disparaitre.
    - En un mot il faut constater et decider...

    Quand je parle de concret, je voudrais savoir comment en arriver a "constater et a decider?"; Quels sont les actes au juste a poser pour en arriver la?

    J'ai fait allusion dans mon message precedent aux ecris mentionnes dans votre conference. C'etait dans un souci d'avoir une autre version (la vraie d'ailleurs) de l'esclavage et de la colonisation et de la partager autour de moi; C'est dans ce sens que je parle d'apporter une certaine contribution aussi petite soit elle.
    En resume qu'est ce qu'on peut faire au niveau individuel et collectif pour amener les Africains a "constater et decider"( meme si le resultat n'est pas pour demain), surtout que parmi nous il y a beacoup de lobotomises que les Occidentaux utilisent contre l'Afrique?


    Merci d'avance.


    PS je n'ai pas de solutions a proposer malheureusement mais j'aimerais savoir qu'est ce que je peux faire a mon niveau pour aider l'Afrique au vu de vos conseils.

    Chekoff a dit…

    Cher Rodrigue ,

    Je pense qu'une des 1ères actions concrètes serait que tous les leaders d'opinion africains vivant en Europe, se rencontrent. Je pourrais vous donnez les noms de ceux qui me viennent en tête . Ainsi, vous discuterez franchement, aplanirez vos divergences et pourrez monter Un objectif commun et des actions communes.

    Une fois UNIS, toutes associations et mouvements politiques mis ensemble et qui agissent sur le terrain,

    Nos manifestations auront plus de poids, seront fortes en nombre et la pub pour les conférences touchera un plus grand nombre.

    Les universitaires peuvent aussi faire de la pub pour les conférences, table-ronde dont ils participent à leurs étudiants (sans complexe et les inviter).

    Ensemble, nous y arriverons.

    Cordialement,
    Recevez mes amitiés et la lutte continue ...