dimanche 17 avril 2011

Africains, bientôt la disparition!


La situation est dramatique pour l'Afrique. Pour redresser la barre et éviter de sombrer totalement une fois encore dans les chaînes, une première entreprise s'avère nécessaire et urgente: prendre conscience que le risque pour les Africains de retourner aux fers existe. De là, il faudra qu'une majorité accède à une formation alternative en vue d'y recevoir une instruction thérapeutique autant individuelle que collective, afin de retrouver une conscience de peuple. Et enfin, le peuple africain devra faire face à ses problèmes de manière responsable et consciente, pour pouvoir ensuite les résoudre lui-même et rebâtir une Afrique sanctuarisée et capable de protéger efficacement et définitivement ses enfants. 







5 commentaires:

Anonyme a dit…

Encore une fois je suis entièrement d'accord avec ce que tu viens de dire simplement tu as oublié de citer parmi les dictateurs AFRICAINS le criminel sassou nguesso qui dirige le CONGO BRAZZAVILLE depuis bientôt 30ans d'une main sanglante avec à la clé tout le cortège de désolations et malheurs dont l'AFRIQUE est désormais coutumière à savoir élimination physique et systématique des élites répréssion et barbarie nettoyage ethnique sur ordre de l'ooccident j'en passe ... je vous informe que soro le tortionnaire sanguinaire de CÔTE D'IVOIRE a récemment rendu visite à sassou nguesso le 24/01/2011 sans doute pour prendre des cours de methologie en nettoyage ethnique et élimination de personnalités gênantes.
Tous les AFRICAINS sont désormais à même de constater que ce qui se passe aujourd'hui en COTE D'IVOIRE est la copie conforme de ce qui s'est produit au CONGO BRAZZAVILLE sauf que dans le cas de la CÔTE D'IVOIRE le conflit est surmédiatisé ce qui est " heureux" cela a permis d'attirer l'attention d'un grand nombre sur ce que l'occident fait en AFRIQUE NOIRE .
Les solutions qui s'imposent logiquement à nous c'est que il faut absolument que au moins un des états de l'afrique noire se dote de l'arme nucléaire afin de nous protèger qu'on abandonne une bonne fois pour toute l'idéologie de la non violence prônée jusqu'ici car cela ne nous a rien apporter sinon que le mépris et susciter la convoitise de nos ennemis .
Deuxièment alerter par tous les moyens possibles et imaginables la puissante communauté AFRO AMERICAINE sur l'attitude de barack obama dans ce conflit ceci afin d'empêcher la réelection de cet un imposteur qui a profiter du long combat des noirs pour se faire élire et qui n a'pas hésité à accoler sa signature à celle de sarkozy qui a insulté les populations issues d'AFRIQUE en les traitant de racaille dont il fallait se débarrasser au karcher.
L'attitude de obama dans ce conflit n'est tout simplement pas acceptable il apporte son soutien et sa caution aux interêts et puissances qui de tous temps ont opprimé et humilié les AFRICAINS et aucun NOIR ne doit désormais lui apporter ses suffrages.
A l'instar de la communauté juive la communauté NOIRE peut par ce biais faire la démonstration qu'elle n'est pas aussi faible qu'on le dit.
Troisièmement le président LAURENT GBAGBO qui d' après la communauté internationale doit être traduit devant les instances du TPI doit absolument être défendu par les meilleurs avocats spécialistes de droit international et pénal notamment AFRICAINS et AFRO AMERICAINS ceci afin de nous permettre de sensibiliser la communauté des peuples du monde sur la situation du peuple noir d'AFRIQUE

(J.U.D.A) a dit…

Monsieur, nous vous remercions pour votre commentaire. Soyez rassuré, nous n'avons pas du tout oublié Sassou Nguesso. Même si nous ne l'avons pas cité ici, il fait partie des satrapes.

Vous pouvez nous écrire directement afin que le contact soit noué entre nous pour la cause commune.

STEPHANE a dit…

salut!
courage! Tu contribues à nous faire pensez du sort de l'Afrique, merci!

Mais cher frère, je tiens à te dire que le peuple noir ne pourra pas disparaitre, il l a démontré à travers la traite naigrière.

Moi je pense surtout qu'il faut qu'on réveille ce qui ressemble à gauche africain. Les pères des indépendances étaient des politiciens qui avaient des idées des gauches. Aujourd'hui, c'est quasi criminel d'avoir des idées de gauche en Afrique.

La société africaine (et la politique) est très homogène la dessus: Des riches qui ne sont jamais concerné par ce qui se passe dans leur pays, mise à part le contrôle du pouvoir; des fonctionnaires qui exécutent les ordres d'en haut, robotisé comme tu dis! et le reste de la population -LA MASSE-.

Tu parles de donner le pouvoir à la masse, mais tu sais très bien que ça ne marche pas car la gauche d'aujourd'hui devient la droite de demain. De temps en temps des mouvements naissent mais finissent toujours par s'enrichir et devenir des bourreaux.

Est ce que tu as déjà remarqué qu'on apprenne jamais ce qui se passe en Amérique latine ? Les latinos sont en train de réussir quelque chose de nouveau qu'on ne peut pas appeler la gauche mais plutot LA SOLIDARITÉ (ou l'interdépendance).

Nous manquons vraiment la solidarité chez nous et si je ne me trompe pas, cela tient ses racines dans la culture africaine, qui porte par ailleurs d'autre nombreuses qualités(générosité, entraide,...).

Desy a dit…

En tout cas de nous aider a prendre conscience de nos tares. Tout ce vous dites est si verdique.... Je voudrais me joindre a vous.

Merci,
Desiree

Salif a dit…

"JUDA" tu as tout dit! Je suis Ivoirienne et c'est avec tristesse que j'assiste impuissant a ce qui se passe. La crise m'a fait comprendre combien on est aliene. J'ai compris que meme avec un aliene,l'Occident peut nous arreter/ detruire.
Toujours dans le meme sens d'alienation, les Africains n'ont pas le sens de la nation, de la democratie, du respect des lois et de la constitution;la loi doit etre appliquee que si elle leur est favorable: ADO s'est presente aux elections bien que pas eligible, la commission electorale a anonce les resultats bien que forclose et la decision du conseil refusee bien que de par la constitution est applicable a tous et sans recours.
Oui la strategie passe par une alternative dans les medias et la sensibilisation et l'education du peuple africain sinon on sera foutu....