mercredi 8 avril 2015

PAS BESOIN D'ADMIRATEURS A DISTANCE, MAIS DES COMPAGNONS.

Nous ne cherchons aucune couronne particulière, mais nous voulons contribuer au devoir du redressement collectif.
Nous ne cherchons pas des admirateurs, mais des compagnons de lutte.
Nous ne recherchons pas des J'AIME, mais des gens qui dépassent le virtuel pour s'engager avec nous, au MOLTRA.
Nous ne cherchons pas à être des prophètes de quoi que ce soit, mais des acteurs de la Renaissance du peuple noir, dominé depuis si longtemps.
Nous ne courons derrière aucun trophée personnel. Car, il n'y a pas de trophée personnel quand on a son peuple dans les profondeurs de la souffrance, de la dispersion et du suicide suggéré.
Certaines personnes donnent l'impression que nous les appelons à "travailler pour" nous. Nous n'appelons personne à venir cultiver notre champ personnel, car nous n'en avons pas.
Quand on naît au sein d'un peuple qu'on retrouve à terre en venant au monde, l'on ne cherche pas à changer de peuple. Démarche, au demeurant, illusoire. Au lieu donc de vouloir changer de peuple, il faut chercher plutôt à donner le meilleur de soi-même pour relever le sien, le redresser afin de lui faire retrouver la place qui est normalement la sienne dans la marche du monde.
Celles et ceux qui comprennent ce message, qui sentent qu'ils ont un devoir envers notre peuple d'hier, d'aujourd'hui et de demain nous rejoignent.

KPOGLI Komla, SG du MOLTRA

2 commentaires:

Anonyme a dit…

M. Kpogli, je suis de tout coeur avec vous. Je sais que c'est bien peu, mais c'est très sincère.

Je me sens bien impuissant à vous aider, mais je ferai de mon mieux pour au moins faire entendre votre message et tenter de mon mieux de faire comprendre la valeur, la dignité et la fierté africaine.

J'espère de tout coeur que l'Afrique cesse d'être exploitée.
J'espère de tout coeur que l'Afrique soit maître de ses richesses et de sa destinée.
Ses richesses tant matérielles que culturelles et même spirituelles.

Je vous souhaite de trouver la force égale à la douleur et à l'injustice que vous avez vécu pour tourner les pages sombres et offrir à vos enfants et aux générations africaines futures des jours meilleurs, plein de prospérité, de bien-être, de solidarité entre vous et avec nous et de PAIX.

Salutations,

Serge Charbonneau
Québec

MOLTRA AFRIQUE a dit…

Bonjour M. Charbonneau,

Merci pour ce message sympathique dont la profondeur ne peut que laisser sans mot.